Le congé parental… c’est fini!

Mercredi 21 octobre, c’était mon dernier jour de congé parental!

Après 6 mois à passer tous mes mercredis avec ma choupinette, à la voir grandir, évoluer… c’est fini! 😦

quand on n’a qu’un seul enfant, la CAF ne rembourse que 6 mois. Il faut avoir au moins 2 enfants pour pouvoir prétendre à l’aide jusqu’aux 3 ans de l’enfant.

Grâce aux ponts, j’ai eu la chance de voir miss J. prendre de plus en plus d’assurance pour marcher.

J’avoue que ça me fait un peu peur pour les semaines à venir car je vais certainement rater des choses.

Alors, me direz-vous, les femmes (et hommes) qui ne prennent pas de congés parentaux sont dans le même cas et ça ne les dérangent pas forcément. Mais quand on y a goûté…

Et puis, comme j’ai attendu d’être prête pour avoir un enfant, chaque instant passé est un vrai bonheur même lors des moments difficiles ou des périodes (qui commencent à durer…) de fatigue.

Et vous, comment vivez-vous l’après congé parental?

Publicités

4 réflexions sur “Le congé parental… c’est fini!

  1. Je n’ai pas eu un « congé parental officiel ». J’avais décidé de ne pas travaillé pendant ma grossesse et d’attendre après. Pour moi, l’idée de me séparer trop tôt de mon tout-petit était un sentiment horrible et même s’il fallait faire le sacrifice d’un 2e salaire, je chérissais cette liberté.
    J’ai trouvé un travail quand Petit Ours a eu 8 mois. A la maison ! Oh joie 🙂
    J’ai donc pu continuer à m’occuper de lui mais au bout d’un moment le rythme s’est intensifié et nous avons pris une nounou (à 14 mois). J’étais heeeureeeeuse d’avoir enfin du temps pour moi, pour faire autre chose et pour me libérer de mon petit BABI pot de colle.
    Mais 1 an plus tard, j’ai commencé à avoir le mal de lui. Le rythme « vite vite le matin, vite vite le soir », le voir à peine, ne pas trop savoir ce qu’il faisait de ses journées, beaucoup de tensions se sont accumulées et… il me manquait, tout simplement.
    J’ai profité d’une baisse drastique de mon activité (avec le salaire qui a suivi 😦 donc pas la possibilité de poursuivre avec la nounou ) pour me consacrer entièrement à lui.
    No regrets !
    Il y a beaucoup de moment difficiles mais je suis tellement heureuse aujourd’hui de passer du temps avec lui. L’année prochaine ce sera peut-être le début de l’école traditionnelle, ce sera encore une autre aventure ! Mais je sais que je veux passer du vrai temps avec lui, des vrais moments de jeux et de joie, ce qui n’est -je trouve – pas vraiment possible quand on a des journées classique 8h 18h.
    Courage pour votre reprise !

    J'aime

    • tu as su anticiper tes émotions c’est super car moi j’ai du attendre de reprendre pour savoir que je ne pouvais pas la laisser. C’est vraiment une chance d’avoir pu rester avec lui. je pense aussi a travailler a la maison pour amenager mes horaires pour etre plus souvent avec miss J. le point positif c’est que comme elle se leve tot (9h de sommeil lui suffisent), on peut prendre le temps le matin ensemble. merci et merci pour ton témoignage 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s