Jusqu’à quand…?

logo-allaitement-470-wplok
– Tu vas l’allaiter jusqu’à quel âge?
– Jusqu’à ses 15 ans!

C’est ce que je répondais jusqu’à présent. C’était marrant de voir la tête des gens car je sais combien l’allaitement à long terme peut déranger!

Miss Jolie a maintenant presque 8 mois et finalement, je commence à me poser la question.
Mais est-ce à cause de cette question qui revient régulièrement et donc du regard des gens ou est-ce que je commence vraiment à me demander s’il faut que j’arrête?

J’ai eu un début de réponse lorsque j’ai vu ma sage-femme…

Je commence à ressentir comme une contrainte le fait de tirer mon lait au travail .
Comme je veux que l’allaitement reste un plaisir, un échange avec mon bébé, j’ai décidé de moins le tirer (2 fois au lieu de 3 par jour) et de compléter avec du lait artificiel si besoin.

Ma sage-femme m’a conseillé d’attendre pour commencer le sevrage lorsque je lui ai dit que j’aimerai commencer mais ça me faisait bizarre.

Si tu t’arrêtes maintenant, tu vas regretter de ne pas être aller jusqu’au bout. Ne t’inquiète pas, ça se fera naturellement!

C’est là que je me suis aperçue que je n’avais pas vraiment envie et que c’était bien le regard des autres qui commençait à peser sur moi!
Pourquoi est-ce que ça dérange autant que ça? N’est-ce pas censé être naturel?

Alors que vais-je faire? je n’en sais rien.

Voici quelques extrait d’un article de la leche league (LLL)
Depuis les débuts de l’humanité, la règle pour la plupart des cultures de civilisations humaines a été d’allaiter les enfants pendant deux à quatre ans. Cela ne fait qu’une centaine d’années qu’on limite la durée de l’allaitement.
Les enfants allaités au cours de leur troisième année […] ont tendance à faire preuve d’une plus grande confiance en eux, donc à être plus indépendants.

Alors? Sevrage planifié ou naturel?
LLL : Dans un certain nombre de cas, la mère va faire en sorte que l’enfant soit sevré.  A partir du moment où la mère n’est plus ambivalente, est vraiment sûre que sa décision est la bonne, les choses se passent bien en général.

LLL : Les sentiments des mères en cas de sevrage naturel sont plus généralement un sentiment d’accomplissement et de fierté. [Pour] un sevrage naturel […] on a du mal à s’en rendre compte. […] évite les changements radicaux […], qui peuvent augmenter les sentiments de regret ou de tristesse.

Comme je suis encore ambivalente, le sevrage naturel me donne plus envie pour le moment.

Mais comment s’affranchir du regard des autres, de la pression associée?

Et j’ai plein de questions et de peurs qui surviennent : Comment ça va se passer après? quelle relation avec miss Jolie? Pour l’endormir, je vais être obligée de la bercer systématiquement? Pour la rendormir également? etc..

LLL : La tétée, c’était du « tout en un » : nourriture, câlin, proximité physique, antalgique, etc.

Pour le moment, je vais donc continuer ainsi (allaitement mixte et réduction des doses lorsque je trouve cela contraignant).
Et je vais essayer de ne pas tenir compte du regard des autres et de continuer à suivre mon instinct.
De toutes façons, avec l’allaitement mixte et la diversification, les choses devraient commencer à se faire naturellement…

et vous, comment avez-vous vécu le sevrage? comment pensez-vous faire si ce n’est pas encore fait?

Publicités

4 réflexions sur “Jusqu’à quand…?

  1. Pendant la grossesse et dès ses premiers mois, je disais tout le temps « au moins 1 an, plus s’il le souhaite ! »
    Et puis 1 an a passé, puis 2 et on est à presque 3 !
    C’est amusant d’entendre parfois des gens dire, alors que bébé est au sein « Mais ?! Il tète encore ?! » je réponds juste un oui très naturel et souriant et les gens s’arrêtent là.
    En grandissant, les tétées se sont faites moins nombreuses donc moins souvent en public naturellement.
    Partez du principe que les gens qui critiquent n’y connaissent rien ou pas grand chose et n’ont donc rien à vous apporter si ce ne sont des doutes ou une gêne.
    Vous le faites pour votre enfant, pas pour eux 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Nous avons toutes les mêmes interrogations 🙂 de mon côté, et après avis de ma sage femme et du pédiatre, j’ai commencé la diversification de ma fille à 6 mois. Elle a donc commencé les petits pots légumes/viande et les laitages en remplacement du lait maternel en journée (du coup, plus besoin de tirer le lait, car c’est clairement le plus chiant dans l’allaitement!). et je continue la tetée, matin/soir/nuit + weekend. La lactation étant stable après 6 mois, ça ne pose pas de souci de ne pas tirer de lait en journée et le lait maternel étant remplacé par des laitages (yaourts, fromage blanc, petit suisse), pas besoin d’avoir recours au lait en poudre. Perso, je considère que ma fille n’est pas encore sevrée même si elle est bien diversifiée (peut être à tort? mais bon, c’est juste une question de sémantique après tout!). Ce système nous va super bien et du coup je pense pouvoir allaiter jusqu’au sevrage naturel, à 24 mois ou plus 🙂
    Ce témoignage te permettra peut être d’y voir plus clair…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s