Aujourd’hui, je commence mon congé parental

Je ne pensais pas prendre de congé parental. Le 1er février, j’ai donc repris le travail à plein temps, après 7 mois d’arrêt de travail, congé maternité et congés payés.

Les deux premières semaines, Chum était en congé paternité et a gardé miss Jolie. Ça a été assez dur pour moi car les journées sans elle étaient longues (trajet + travail : 10h).

En plus, miss Jolie me faisait un peu la tête quand je rentrais le soir (elle ne me regardait pas, ne me souriait pas) mais cela ne durait pas. J’ai très vite commencé à penser à prendre un congé parental.

J’ai besoin de travailler un minimum. Un congé parental à mi-temps (emmener miss Jolie chez la nourrice le matin, aller la chercher vers midi et passer toute l’après-midi ensemble) aurait été l’idéal.

Mais nous ne pouvions pas nous le permettre car la participation de la CAF n’est pas assez élevée pour compenser la perte de salaire. J’ai donc opté pour un 80% car le temps passe si vite, que je pense que ça vaut le coup, sans bien sûr se mettre dans le rouge, de pouvoir profiter des premiers mois avec miss Jolie.

J’ai envoyé la demande de congé à mon employeur le 20 février. 2 mois de préavis, ça y est nous y sommes!!

Lorsque le client chez lequel je travaille actuellement a appris pour ma demande, il m’a dit

« Ça ne me dérange pas du tout. Mais c’est ce genre de petites choses mises bout à bout qui font que les femmes n’évoluent pas dans les entreprises. »

Il avait dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas!

Pourquoi, en France, est-ce mal vu de s’occuper de son enfant ?

En suède, par exemple, le gouvernement incite réellement les parents à prendre un congé parental. (lire cet article sur l’équilibre vie professionnelle – vie de famille).

En substance, les parents ont un total cumulé de 16 mois de congés parentaux, dont les 13 premiers mois sont rémunérés à 80% et les 3 derniers à 21€ par jour; les parents ont droit à 3 mois chacun, non transférable (c.a.d que si le parent ne les prend pas ils sont perdus), les 10 mois restants peuvent être partagés librement entre les parents.

En France, depuis l’année dernière, les parents ont droit à une compensation forfaitaire, la PreParE, pendant 6 mois chacun, non transférable (contre 1 an pour les 2, transférable auparavant). En prenant cette décision, l’ancienne ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkaceme, voulant inciter au partage du congé entre les conjoints, a certainement voulu reprendre le système suédois. Mais lorsque l’on veut copier quelque chose qui fonctionne on doit prendre l’intégralité.

Par exemple, pour notre cas, Chum, travaillant dans très petite entreprise, ne pourra pas prendre sa part du congé parental. Nous allons donc perdre 6 mois!!!

En tous cas, je vais profiter à fond de mes mercredis pendant ces 6 mois à venir avec miss Jolie, car c’est déjà une chance de les avoir!

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Aujourd’hui, je commence mon congé parental

  1. Pingback: Diversification | Célinette... cetera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s